Un outil moderne pour le service des prêtres

5 octobre 2016

En octobre et pour deux mois, le diocèse d’Avignon lance une campagne de phoning (appels téléphoniques). L’objectif est de trouver 1 000 nouveaux donateurs pour le Denier de l’Eglise.
Pascal Andréani, économe diocésain, explique l’intérêt d’une approche qui devient courante dans l’Eglise.

Pascal Andréani, pourquoi utiliser la technique du phoning pour contacter de nouveaux donateurs pour le Denier de l’Eglise ?

PA : Depuis maintenant trois ans nous utilisons ce moyen pour contacter et fidéliser les donateurs récents. Compte tenu des résultats obtenus, nous avons voulu aller plus loin dans la démarche pour en trouver de nouveaux ?

En quoi est-ce important de trouver de nouveaux donateurs ?

PA : Sur les cinq dernières années, le nombre de prêtres a augmenté de 25 %. Cela tient à la volonté de Mgr Cattenoz qui poursuit une pastorale dynamique pour que le plus grand nombre de prêtres soit au service de tous.

De plus, tous les ans nous avons une érosion du nombre de nos donateurs. Cela est naturel : déménagement, vieillissement de la population, arrêt pur et simple ... Cela représente près de 20 % de notre fichier. Même si certains reviennent nous devons donc en conquérir de nouveaux.

Vous employez le terme de « conquête ». En utilisant une démarche qui peut paraître très commerciale, n’avez-vous pas peur de générer un effet contraire : repoussoir ?

PA : La société Exode 3 qui nous accompagne depuis trois ans a montré son savoir-faire. Elle est spécialisée dans cette démarche pour un public qui a une proximité avec l’Eglise. Les retours de la part des personnes contactées nous encouragent à renforcer cette expérience.