Mission Naïm Espérance : en savoir plus

20 novembre 2018

Carine Salomé part comme bénévole avec l’association Fidesco entre 5 et 8 mois chaque année pour se mettre au service des Eglises locales.

"Un grand prophète s’est levé parmi nous et Dieu a visité son peuple." Lc 7,16b

La mission en acte

« Laissez les petits enfants et ne les empêchez pas de venir à moi ; car c’est à leurs pareils qu’appartient le Royaume des Cieux ». Mt 19, 14.

  • Oratoire avec les enfants réfugiés 

C’est offrir à ces enfants l’opportunité d’expérimenter une rencontre personnelle avec Jésus vivant dans leur cœur. C’est un lieu de paix où ils retrouvent l’Espérance et la joie profonde de se savoir aimé, avec la force de l’Evangile prenant chair dans leur quotidien meurtri. (photo : Irak 2016).

 

  • Le théâtre de l’Evangile

L’atelier théâtre permet de se construire au sein d’un groupe tout en se nourrissant de la Parole Vivante de Dieu qui vient travailler leurs cœurs blessés. Déployer les talents de chacun, retrouver goût à la vie, reprendre confiance en soi, sortir de leur impasse parfois... (photo : Argentine 2013).

  • Autres activités diverses vécues avec les enfants

Atelier Icône - Visite en soins intensifs dans un l’hôpital pour enfants, rejoindre les enfants des rues là où ils sont - gares, squat, métro, sortie dans des parcs pour « voir du beau »…

Toutes sortes d’activités « évangéliques » et de gratuité sont à innover sur chaque lieu, suivant chaque contexte… (photo Soudan 2018)

« Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai, mettez vous à mon école car je suis doux et humble de courte vous trouverez soulagement pour vos âmes … » Mt 11,28-29

  • Adoration du Saint Sacrement au coeur des camps et/ou zones d’extrême pauvreté

Permettre aux réfugiés de trouver un lieu de paix, de silence, de consolation, recevoir compassion et miséricorde, ce coeur à coeur d’une rencontre avec le Seigneur. Retrouver l’espérance, la force de la résurrection et la confiance pour leur permettre de déposer leur cri et leur offrir cette dimension spirituelle dont l’homme a fondamentalement besoin pour se reconstruire. (photo - Soudan 2018)

  • Visiter les familles

Être une présence d’amitié, d’écoute, de joie et de prière… Les gens ont tellement besoin de raconter ! Le besoin est énorme ! Alors parfois il suffit d’organiser une sortie ou un picnic, le temps d’oublier un peu et de rêver à nouveau. Et la joie sur les visages transfigurés pour un temps est le plus belle récompense. (photo - Irak 2016)

  • Visite des prisons - Unité des condamnés à mort, unité psychiatrique carcéral, unité de désintoxication…

    C’est également une présence d’amitié et de compassion. Quand c’est possible, permettre l’adoration…

POURQUOI LA MISSION ?

La mission vient compléter l’aide humanitaire apportée matériellement.
C’est en situation de post-urgence que les personnes de ces zones sinistrées réalisent leur situation et c’est donc à ce moment-là qu’ils vont avoir véritablement besoin d’un soutien humain, spirituel et psychologique post-traumatique.
Dimensions distinctes et complémentaires car l’Homme est Corps - Âme - Esprit.
L’homme croyant, quelle que soit sa confession, a besoin de vivre sa foi pour se reconstruire car elle fait partie de lui. Il est primordial de répondre aussi à cette nécessité si l’on veut considérer l’être humain dans son intégralité. Aujourd’hui la dimension spirituelle est complètement absente du monde de la Solidarité Internationale… ou trop peu considérée. La mission veut répondre à ce manque : Être là au milieu d’eux comme des frères en prière.

«  Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai, mdettez-vous à mon école car je suis dous et humble de coeur et vous trouverez soulagement pour vos âmes...  ». Mt 11, 28-29